PROBTP
AIDANT

Le placement en établissement

Il existe plusieurs solutions d'hébergement pour les personnes âgées. Les établissements peuvent être plus ou moins médicalisés selon le public qu'ils accueillent. Les frais d'hébergement peuvent être pris en partie ou totalement en charge en fonction des ressources du résident.

 

Réfléchir à une solution d'hébergement

Choisir son futur établissement demande du temps pour se poser les bonnes questions. Vaut-il mieux rester dans sa région ou s’installer ailleurs ? Privilégier le centre-ville et son animation ou choisir les quartiers périphériques plus tranquilles ? Il faut recueillir le maximum d’informations pour comparer.
 
Il est tout aussi important d’étudier à tête reposée :
  • le contrat d’hébergement de l’établissement sélectionné : il fixe les conditions d’admission et de maintien dans les lieux ainsi que les services proposés et leur facturation,
  • le livret d’accueil, qui précise le fonctionnement de la résidence, les horaires, les sorties et les visites, et permet de se rendre compte de l’atmosphère qui y règne.

Ces deux documents seront remis au résident dès son arrivée. Ils rythmeront ses jours dans l'établissement.

 
Ce choix de vie nécessite de visiter plusieurs structures. Sur place, il est indispensable de s’informer sur la qualification du personnel, les équipements, l’organisation des soins médicaux, les repas, etc. et de savoir si l’on peut apporter ses propres meubles, amener son animal de compagnie…
 
C'est aussi l’occasion de sentir si l’ambiance est conviviale, l’animation dynamique, la relation personnel-résidents chaleureuse. De même, il convient d’évaluer l’ouverture sur l’extérieur : les bons établissements sont ceux qui ont le plus d’échanges avec les familles des résidents, le voisinage, les associations, les écoles…
 

Les différents types d'établissement

Selon le degré d'autonomie de votre proche, trois types d'hébergement existent.

  • Résidence autonomie (ex-logement-foyer): résidence avec services dans un ensemble hôtelier ou maison d'accueil rurale pour personne âgée (Marpa)
    Ces structures non médicalisées proposent la location de chambres ou d'appartements et bénéficient d'équipements et de prestations collectives : blanchisserie, restauration, services ménagers… Elles accueillent uniquement des personnes capables d'effectuer elles-mêmes les actes de la vie courante.
  • Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad)
    Ces résidences médicalisées proposent un accueil en chambre individuelle et des soins médicaux. Elles permettent de bénéficier d'équipements et de prestations collectives : blanchisserie, restauration, services ménagers… Elles sont destinées aux personnes ayant besoin d'aide pour réaliser des actes essentiels de la vie ou dont l'état nécessite une surveillance.
  • Unités de soins de longue durée (USLD) ou unités spécifiques Alzheimer ou syndrome apparenté
    Ces établissements proposent l'hébergement en chambre individuelle avec des soins médicaux et une surveillance constante. L'admission a en général lieu à la suite d'une hospitalisation ou d'un service de soins de réadaptation. Elles accueillent des personnes avec un fort degré de dépendance.

Les coordonnées des différents établissements peuvent être obtenues sur Pour-les-personnes-agees.gouv.fr.

Les résidences médico-sociales de PRO BTP accueillent les actifs et les retraités du BTP dans un cadre de vie agréable.

 

Bon à savoir

ORIZEA, Pour un lieu de vie adapté à l’avancée en âge

Rechercher un établissement d'accueilpour personnes âgées, c'est entreprendre une démarche souvent laborieuse, toujours engageante.

Envie d'être conseillé ? Besoin d'être guidé ?

Le service ORIZEA des caisses de retraite complémentaire Agirc-Arrco vous aide à évaluer vos besoins, vous conseille sur les solutions à envisager, et vous informe sur les coûts et les aides à solliciter. Attentifs et compétents, les collaborateurs ORIZEA proposent des orientations adaptées à la particularité des demandes et peuvent accompagner les situations difficiles.

Pour toute information contacter le service d'action sociale de votre caisse  de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

Les aides financières

Lorsque les ressources de la personne âgée sont faibles, les frais d'hébergement peuvent être pris en charge en tout ou partie.

  • L'aide sociale à l'hébergement (ASH) si l'établissement sélectionné dispose de places habilitées à recevoir ses bénéficiaires.
  • L'aide personnalisée au logement (APL) si l'établissement est conventionné à l'APL. Dans le cas contraire et si la personne âgée est éligible à une aide au logement, elle peut bénéficier de l'allocation de logement sociale (ALS).

La personne âgée peut, en outre, solliciter l'allocation personnalisée d'autonomie (Apa) dont le montant dépend de son degré de perte d'autonomie.

 

Les modalités d'admission

Ça y est, la décision est prise. L'établissement est choisi. Il convient alors de déposer le dossier d’admission. Selon les structures, les listes d’attente sont plus ou moins longues. Dans tous les cas, il est difficile d'indiquer un délai d'attente.

Depuis juin 2012, les demandes d’admission en Ehpad sont unifiées. Le dossier est donc à remplir en un seul exemplaire et à photocopier en fonction du nombre d'établissements auprès desquels la personne souhaite entrer. Il comprend :

  • un volet administratif renseigné par la personne concernée ou toute autre personne habilitée pour le faire (travailleur social, etc.)
  • un volet médical, daté et signé par le médecin traitant ou un autre médecin, à mettre sous pli confidentiel: il permet notamment au médecin coordinateur de l’établissement d’émettre un avis circonstancié sur la capacité de l'Ehpad à prendre en charge le futur résident

Après le dépôt du dossier d’admission, une visite de pré-admission est généralement organisée. Elle permet à tous les intervenants de vérifier que tout est en ordre pour l'intégration du futur résident.

 

Bon à savoir

Un mot d'ordre : anticiper

Trop souvent, la décision du placement en établissement est prise lorsque la situation est devenue intenable ou urgente. Au pied du mur, difficile d'éviter les choix précipités, la culpabilité et les déchirements familiaux… Réduisez ce risque en anticipant au maximum. Évaluez régulièrement l'état de santé de votre proche et l'adéquation de son environnement et de son habitat. Sollicitez l'aide de professionnels : CLIC, médecin traitant, assistante sociale, infirmier.

Scroll to top