reference-dimage
reference-dimage

Être parent et aidant

Vous avez à votre charge un enfant dépendant ou en situation de handicap ? Pour vous aider à concilier votre rôle d’aidant et votre vie de famille, des solutions existent. 

2/3

des mères arrêtent, réduisent ou aménagent leur temps de travail en France (1).

20 %

des pères modifient leur rythme professionnel (1).

Quel impact sur votre vie de famille ?

Avoir un enfant handicapé implique une réorganisation de la vie familiale et professionnelle. Cela pèse aussi sur la vie de couple. D’après plusieurs études, le rôle du handicap est cité comme un des facteurs de la séparation.

Les parents doivent s'adapter à un monde institutionnel très cloisonné, dont ils ignorent tout (médical, administratif…) et où ils se sentent seuls.

Très vite, il faut établir le diagnostic, rechercher la meilleure prise en charge médicale et éducative, trouver les structures les plus adaptées, donner à son enfant  les outils pour assurer son insertion dans la communauté…

 

La scolarisation des élèves handicapés

La scolarité est un point essentiel. Elle doit permettre de bénéficier d’une formation générale et professionnelle favorisant l’autonomie dans l’apprentissage scolaire, la participation sociale et, plus tard, permettre l’accès au monde du travail.

Ce que dit la loi

Depuis la loi du 11 février 2005 (2), une série d’actions a été lancée en faveur de la scolarisation des élèves handicapés. Ce texte défend le droit pour chacun à suivre un enseignement en milieu ordinaire au plus près de son domicile ainsi qu’un parcours continu et adapté. Cela peut prendre plusieurs formes selon le handicap.

Les parents d'un enfant handicapé peuvent aussi obtenir différentes aides légales, sous forme pécuniaire ou de services.
Quand votre enfant devient adulte, la question de l'emploi et de l'insertion dans le monde professionnel peut se poser. Des solutions légales existent.

Handicap et intégration professionnelle

La loi du 10 juillet 1987 oblige tout employeur du secteur privé ou public et tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant 20 salariés ou plus à employer, à hauteur de 6 % de son effectif, des travailleurs handicapés. Dans le même temps, il doit prendre les mesures appropriées afin que seules les compétences soient prises en compte lors d’un recrutement, d’un maintien dans l’emploi ou d’une évolution professionnelle.

Dans ce cadre, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique sont là pour faciliter l’accès et le maintien dans l’emploi. Au programme : conseils, accompagnements, formations et coups de pouce financiers. Plus d’infos sur les sites de l'Agefiph et du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique.

 

Bon à savoir

  • Les centres de prévention de l'Agirc-Arrco proposent des bilans médico-psycho-sociaux pour les plus de 50 ans. Ces check-up permettent de prendre soin de soi et de repérer les risques de fragilité auxquels un aidant peut être confronté. Pour bénéficier de ce parcours, contactez votre direction régionale.
  • Des secours financiers vous donnent également la possibilité de vous décharger de certaines missions. Dans ce cadre, PRO BTP vous propose l’aide au retour d’une hospitalisation, l’aide à domicile momentanée, ou encore l’aide au déplacement.

 

(1) Selon une étude de mars 2015 à l'initiative de l'Agence régionale de santé du Limousin.

(2) Loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Scroll to top