PROBTP
AIDANT

Dossier : Prendre du répit

17
oct.
2017
Voir tous les dossiers thématiques >>

Le répit, au sens général, peut être défini comme une interruption, une pause, dans une occupation contraignante ou absorbante. C'est un temps de durée variable, qui permet de se consacrer à des activités différentes et qui va permettre de retrouver des forces, de l'énergie, de la motivation...

Pour l'aidant d'un proche en perte d'autonomie, prévoir des temps réguliers de répit est l'une des façons de prévenir l'épuisement et de conserver la qualité de la relation aidant-aidé.

Pourquoi parle-t-on de solutions de répit pour les aidants ?
Sous ce terme existent une multitude de dispositifs différents, avec des objectifs, des modalités d'accès et des durées très variables.
Les aides pour les financer proviennent également de sources variées.
Cet article vous propose un tour d'horizon de ces solutions de répit. Des liens sur des sites de référence vous permettront d'approfondir.

Confier son proche

➜ Prendre du répit peut consister à :

Confier son proche âgé :

  • à une structure d'accueil de jour : la personne âgée vivant à domicile peut participer aux activités adaptées proposées par la structure, un ou plusieurs jours par semaine
  • à une structure d'hébergement temporaire : la personne âgée vivant à domicile peut faire appel ponctuellement ou périodiquement à cette forme d'hébergement, tout en revenant vivre chez elle à la fin de la période. L'hébergement temporaire peut être proposé par un Ehpad ou par des « Accueillants familiaux »

A savoir : la loi d'Adaptation de la Société au Vieillissement du 28/12/2015 reconnaît un droit au répit de l'aidant d'une personne âgée et prévoit un financement à hauteur maximale de 500 €/an.

Cette somme permet de financer des heures d'accueil de jour ou de nuit, d'accueil temporaire, ou d'aide à domicile complémentaire.

Attention toutefois ! Ce « droit au répit » concerne les aidants de bénéficiaires de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) les moins autonomes, et n'est donc pas systématiquement accordé.

Confier son proche handicapé adulte ou enfant :

  • à un établissement médico-social avec ou sans hébergement, en mode séquentiel ou pour une période ponctuelle

Dans tous les cas (personne âgée/personne handicapée), le site Portail de l'Accueil Temporaire et des Relais aux Aidants peut être consulté pour chercher une place.
 

Les plateformes d'accompagnement et de répit

 

Les plateformes d'accompagnement et de répit ont été créées dans le cadre du 3ème plan Alzheimer. Il en existe 150 sur le territoire national. Elles ont élargi leur action aux aidants de toute personne âgée en perte d'autonomie, liée ou non à la maladie d'Alzheimer.
Diverses formes de soutien à l'aidant y sont proposées, allant de l'information jusqu'au répit à domicile. Cela dépend de chaque plateforme.

Pour repérer une plateforme près de chez vous, vous pouvez consulter l'annuaire du site gouvernemental Pour les Personnes Agées.

 Il faut souligner que les configurations locales en matière d'accueil, d'hébergement temporaire et d'offre de répit aux aidants peuvent être très différentes d'un département à l'autre. 

Il convient donc de se renseigner localement auprès de la mairie, du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) ou du CLIC (Centre Local d'Information et de Coordination gérontologique) sur l'offre existante près de chez vous.

Partir en séjour-répit avec son proche

Les séjours-répit sont une formule très appréciée mais encore peu répandue.
Ils permettent d'éviter la séparation d'avec le proche, et sont organisés pour permettre, par la prise en charge de l'aidé, un véritable répit de l'aidant.

Ils peuvent être spécifiquement adaptés, comme par exemple :

ou ouverts à toutes formes de perte d'autonomie :

D'autres solutions de vacances adaptées en fonction de l'âge et du handicap sont répertoriées sur le site du GRATH (Groupe de Réflexion et Réseau pour l'Accueil Temporaire des Personnes en situation de Handicap).

Prendre du répit peut aussi pour l'aidant, être simplement le fait de retrouver du temps pour soi.

Lire l'article « Retrouver du temps pour soi »

Scroll to top