PROBTP
AIDANT

Dossier : Agir pour les salariés-aidants, quelles stratégies pour l'entreprise ?

19
févr.
2018
Voir tous les dossiers thématiques >>

Dans un précédent article¹, nous évoquions l'urgence d'une prise de conscience des entreprises sur le phénomène des salariés-aidants. Dans cet article, nous vous proposons une réflexion sur les possibilités d'action de l'entreprise pour soutenir ses salarié-aidants.

¹ Lire l'article «Salaries-aidants: l'urgence d'une prise de conscience des entreprises»

Un phénomène connu en théorie depuis dix ans

En 2008 déjà une étude de la DRESS révélait que près de la moitié des salariés-aidants déclarent manquer de temps, mais qu'une faible proportion (14 %) apportent des aménagements à leur vie professionnelle.

L'étude soulignait ainsi que « Comme la moitié de ceux qui travaillent estime manquer de temps et qu’une large majorité n’aménage pas sa vie professionnelle, le temps dédié à aider est souvent puisé sur le temps familial et de loisir. La charge mentale et la fatigue occasionnées peuvent également nuire au bien-être et à la santé de l’aidant ».

Dix ans après cette étude, d'autres enquêtes, sondages ou baromètres sont venus éclairer le phénomène des salariés aidants, confirmant que l'entreprise doit compter avec cette donnée, qui se trouve à la croisée des questions liées :

  • aux risques psycho-sociaux
  • à l'articulation entre vie professionnelle et vie personnelle
  • à la qualité de vie au travail
  • à la responsabilité sociale de l'entreprise
  • et aussi à l'égalité hommes-femmes, ces dernières faisant plus souvent le choix d'aménagements, voire de renoncements professionnels

Des initiatives-phares de care-management

Soutenir les salariés aidants en entreprise fait partie d'une politique de care-management avec comme effet induits :

  • la réduction des coûts liés à l'absentéisme et à la baisse de productivité
  • l'amélioration de la qualité de vie au travail,
  • l'amélioration de la performance et du climat au sein de l'entreprise.

Les initiatives prises par certaines grandes entreprises (voir le prix Entreprise & salariés-aidants) ont valeur d'exemples et permettent de mettre en lumière la diversité des options choisies :

  • externalisation de l'aide aux aidants vers des plateformes de services
  • financement de chèques-services
  • activation de solidarités internes à l'entreprise
  • actions de sensibilisation/formation au sein de l'entreprise
  • assouplissement des horaires de travail...

Les initiatives médiatisées de ces grandes entreprises ont le mérite de montrer par leur diversité qu'il n'y a pas un modèle d'intervention, mais bien des modalités d'action propres à chaque entreprise.

De la grande entreprise tertiaire, fortement féminisée, à la petite entreprise du secteur agricole ou industriel, il est bien évident que les modes d'action pertinents ne peuvent pas être «standards».
D'autre part, si l'on considère qu'un salarié sur six est un aidant, une très grande entreprise pourra comptabiliser des centaines d'aidants, alors qu'une petite entreprise en comptera un ou deux.
Cela ne signifie pas que cela pose moins de problème dans la petite entreprise, cela peut être même le contraire... Mais cela signifie que les solutions sont à rechercher au niveau de chaque entreprise, en fonction de son identité, de son environnement, de sa culture, des valeurs qu'elle souhaite véhiculer...

Des points de méthode valables pour toutes les tailles d'entreprise...

En revanche, quelque soit la taille de l'entreprise, quelques points de méthode peuvent être considérés comme fondamentaux pour mettre en place une action réussie de soutien aux salaries-aidants :

  • connaître les différentes typologies d'aidants et les problèmes auxquels ils peuvent être confrontés dans leur vie quotidienne
  • savoir repérer les aidants à partir de signaux faibles mais significatifs
  • acquérir les codes de communication adaptés pour inviter les aidants de l'entreprise à évoquer leur situation (la personne aidante est sensible à certains arguments, et insensible à d'autres)
  • évaluer leurs besoins et co-construire avec eux des solutions
  • évaluer et faire évoluer le plan mis en œuvre

Le premier pas décisif pour engager un plan d'action passe donc par l'information/formation sur la thématique des aidants des personnes chargées d'initier le processus de mise en œuvre d'un projet de care-management spécifiquement orienté vers les salariés-aidants.
Par la suite, le suivi des points de méthode évoqués, ainsi qu'une communication régulière et transversale sur le projet, permettront à la démarche engagée d'aboutir à des solutions répondant concrètement à la spécificité de l'entreprise et aux besoins de ses salariés aidants.

Handicap santé ménages, volet aidants informels 2008 – DRESS

Scroll to top